Née à Béziers, Anne Rodier commence ses études musicales au CNR de Montpellier. Elle les poursuit à Paris auprès d’Eva Saurova, obtient un Premier prix à l'unanimité avec félicitations du jury (chant et musique de chambre), puis approfondit sa pratique du théâtre musical avec Joëlle Vautier. Parallèlement, elle parfait sa culture musicale en travaillant trois ans à l'Opéra National de Paris. Ces années lui valent d'être sollicitée par l'ensemble Carpe Diem, alors composé de musiciens de l'Opéra. Avec eux, elle interprète la Deuxième dame dans La Flûte enchantée, puis Eurydice dans l’Orphée de Gluck (version Berlioz) joué en 1999 au Festival Berlioz de La Côte-Saint-André. La même année, elle remporte le Grand Prix de mélodie française

« Mady Mesplé » au Concours international de chant de Clermont-Ferrand : ce prix marque le début d'une collaboration avec la cantatrice et se conclut par la création, à l'Opéra de Clermont-Ferrand, d'un cycle de mélodies de Gilles Raynal sur des poèmes d'Andrée Chédid.


Anne Rodier enchaîne avec le prix d’excellence Léopold Bellan, le prix Françoise Pollet au Concours des maîtres du chant, et le Premier prix du Concours européen de Picardie, tout en suivant de nombreuses masterclasses (avec Montserrat Caballé, David Jones, Laura Sarti, Howard Crook pour le répertoire baroque, Gabriel Bacquier, Michèle Command, Christian Jean, François Le Roux, Rachel Yakar...).

Éclectique, dotée d’une voix de soprano au timbre chaud et à l'ambitus de trois octaves, Anne Rodier aborde avec le même bonheur les grands rôles du répertoire (Susanna dans Le Nozze di Figaro, Nedda dans I Pagliacci à l'Opéra de Reims, Micaela dans Carmen, Ellen dans Lakmé à l'Opéra de Saint-Étienne, Sicle dans L'Ormindo de Cavalli mis en scène par Dan Jemmet en 2007 à l'Opéra de Rennes et à l’Opéra de Massy, Didon dans Dido and Aeneas de Purcell mis en scène sur l'eau par Denis Chabroullet qui sera en tournée européenne en 2010-2011), et la mélodie ou le lied (Les Nuits d'été de Berlioz avec l'ensemble Carpe Diem, un récital Offenbach sous la direction de Mady Mesplé à l'abbaye de Sylvanes, un récital Viktor Ullmann et Kurt Weill, un récital consacré à Kosma au Studio de la Comédie-Française avec Françoise Tillard...).

Une part importante de son travail est vouée à la création. Elle a ainsi interprété le rôle d’Hector Berlioz adolescent dans Les Orages désirés de Gérard Condé sur un livret de Christian Wasselin, créé en 2009 à l'Opéra de Reims puis à l'Opéra d'Avignon ; elle a aussi été Créuse dans Médée de Sergio Ortega, Alisée dans Hatim le généreux de Régis Campo, créé à l'Opéra de Besançon en 2004 avec l'ensemble 2E2M.


Toujours curieuse d'expériences nouvelles, elle participe volontiers à des aventures qui mêlent musique, performance, cirque, danse, théâtre, vidéo. Elle a incarné une Carmen très peu conventionnelle dans Carmen, opéra de rue réécrit d'après Bizet par Benoît Louette, joué partout dans le monde ; elle a été la soprano solo dans Fragment n°11 de Julien Tarride et Pär Frid à L’Abbaye de Royaumont ; elle a créé Paraboles, pour soprano solo et vidéo, dans le cadre de la Nuit blanche à Paris en 2007, repris au Capitole de Toulouse, en Allemagne, en Autriche, en Espagne, en Pologne...

Ainsi va Anne Rodier : un jour Fiordiligi dans Cosi fan tutte, un autre la Gouvernante du Tour d’écrou de Britten, un autre encore soprano solo avec un jeune compositeur issu de l'Ircam. C'est sa manière à elle de poursuivre un parcours hors du commun.

Biographie
Accueil    Biographie    Répertoire    Discographie    Galeries    Presse    Agenda    Contact accueil.htmlrepertoire.htmlDiscographie.htmlGalerie_Photo.htmlpresse.htmlBlog/Blog.htmlcontact.htmlshapeimage_5_link_0shapeimage_5_link_1shapeimage_5_link_2shapeimage_5_link_3shapeimage_5_link_4shapeimage_5_link_5shapeimage_5_link_6shapeimage_5_link_7
Télécharger CVbiographie_files/CV%20Anne%20Rodier%20novembre%202012%20word.pdfbiographie_files/CV%20Anne%20Rodier%20novembre%202012%20word_1.pdf